Entre courir et rester à la maison regarder son film préféré, de nombreuses personnes penchent pour le second choix. Et elles finissent par en prendre l’habitude pour devenir inactive. Et ces individus, hommes et femmes, sont de plus en plus nombreux d’après une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé.
D’après cette étude, un homme sur quatre et une femme sur trois ne pratique pas assez une activité physique. Pire encore, d’après toujours l’OMS, la pratique du sport a peu évolué au niveau mondial et ce, depuis 2001. Les conséquences pour la population peuvent être désastreuses notamment les risques liés à la santé.

Quelles peuvent être les raisons de cette inactivité de plus en plus croissante ?

Lorsqu’on aborde la question du manque d’activité physique, de nombreuses raisons sont évoquées. Parmi celles-ci, il y’a le boulot au quotidien. La plupart des individus restent au bureau presque toute la journée et ne se donne aucun moment pour pratiquer une activité physique. Autre raison non négligeable, ce sont les écrans. L’avancée des nouvelles technologies a ajouté d’autres types d’appareils sophistiqués en plus de la télévision.

Alors si les gens ne restent pas des heures scotchées devant les écrans TV, ils sont pris en otage par les smartphones et tablettes, surfant et jouant sur les réseaux sociaux. Et s’il reste encore peu de temps pour le consacrer au sport, les consoles de jeux viennent occuper tout le planning. Alors que seule 30 minutes d’activité par jour suffisent, le fléau de la sédentarité ne cessent de progresser.

Les conséquences de l’inactivité physique sur la santé

Les conséquences sur la santé et l’organisme du manque d’activité physique peuvent être nombreuses. Si vous ne pratiquez pas une activité physique, il y’a de fort risque de surpoids. Alors cela peut provoquer un risque important de maladie cardiaque, de crise cardiaque mais aussi de diabète de type 2. Autre conséquence du surpoids lié à l’inactivité, c’est une pression grandissante au niveau des articulations, alors, il sera difficile pour l’individu de retourner à l’exercice.

Plus vous demeurer sédentaire, plus vous devenez lourd, l’usure peut donc être accéléré, ce qui favorise le risque d’arthrite. Le manque d’exercice physique peut également impacter négativement les muscles et les os. Nous imposons des exigences aux muscles qui répondent parfaitement. Plus ils sont utilisés, plus ils deviennent forts. Si les muscles s’affaiblissent, il en sera pareil pour les os.

Le manque d’activité physique coûte vraiment cher

L’inactivité physique a un coût et elle vaut très cher. En effet, d’après une étude publiée dans The Lancet, revue médicale britannique, les problèmes de santé relatifs au manque d’activité physique au quotidien ont valu 67,5 milliards de dollars dans le monde rien qu’en 2013. Et ce chiffre ne cesse de croitre.

Dans cette somme, près de 5 milliards de dollars sont relatifs aux dépenses de santé. Les 13 milliards qui restent concernent la perte de productivité. Il s’agit là de la première étude mondiale qui a associé un coût au fléau de la sédentarité.