En France, beaucoup de personnes ne savent pas vraiment de quoi elles parlent lorsqu’elles évoquent le mot « cadre ». Il s’agit d’une catégorie de salariés bien spécifique et qui a évolué depuis plusieurs années. Aujourd’hui, elle regroupe plusieurs situations très diverses sur lesquelles il est important de revenir tant dans un souci de rigueur intellectuelle que pour éviter certains stéréotypes.

Qui est considéré comme cadre aujourd’hui ?

Il faut dire que la population des cadres est en hausse constante ces dernières années. En effet, elle représente plus de 3.5 millions de salariés soit plus d’un actif sur cinq. De plus, avec la tertiairisation de l’économie et le rallongement des études supérieures, les perspectives d’évolution de la population des cadres restent positives.

On a aussi noté une part croissante des cadres femmes en passant de 24% en 1993 à 36% en 2013. L’autre donnée à prendre en compte, c’est que la population des cadres affiche une tranche d’âge plutôt élevée. En effet, 44% des cadres en France ont plus de 45 ans. Le seul bémol, c’est que leur répartition géographique est plutôt concentrée en Île-de-France ou en Rhône-Alpes.

Lorsqu’on étudie la répartition de la population des cadres, on se rend compte surtout qu’il n’y a pas vraiment de préférence pour les grandes entreprises selon
http://cftc-cadres.fr/reglement-interieur/. En effet, la balance est plutôt équilibrée avec 20% exerçant dans des entreprises de 50 à 200 salariés.

Par ailleurs, il faut déconstruire une idée reçue selon laquelle les cadres sont riches. En effet, le salaire moyen des cadres est de 48.000 euros par an et environ 10% d’entre eux gagnent moins de 33.000 euros. Ceux qui gagnent plus de 84.000 euros représentent à eux seuls 10% des cadres. Autant dire alors qu’il existe une grande disparité des salaires au niveau des cadres.

Quel avenir pour les cadres ?

On le sait tous : les cadres bénéficient de plus de temps libre que la plupart des autres catégories professionnelles. Cependant, plus de la moitié des cadres travaillent plus de 52 heures par semaine. En effet, les cadres sont généralement très diplômés et expérimentés. Par conséquent, leur présence est indispensable dans la bonne marche d’une société.

Il faut dire que les cadres sont mieux armés pour la retraite et contre le chômage grâce à leur formation et à leur réseau. D’ailleurs, les prévisions annoncent une forte recrudescence des recrutements avec 210.000 cadres en 2017. Cependant, environ 11% des embauches se font d’abord en CDD.