Catégories

Stérilité féminine : causes, symptômes et traitements

Stérilité féminine : causes, symptômes et traitements

La stérilité se définit comme l’incapacité à concevoir malgré de nombreux rapports sexuels. Parfois, elle est causée par des facteurs liés à la femme. Dans d’autres cas, ces facteurs peuvent être également liés à la fois à l’homme et à la femme. Les causes de la stérilité chez les femmes peuvent être difficiles à diagnostiquer. Toutefois, il existe de nombreux traitements en fonction de chaque cause. Cet article en parle davantage.

Les causes

Pour tomber enceinte, toutes les étapes du processus de reproduction humaine doivent se dérouler correctement. Les étapes de ce processus sont :

A lire également : Quand faut-il annoncer la liste de naissance ?

  • La libération d’un ovule mature par l’un des deux ovaires ;
  • La prise de l’ovule par la trompe de Fallope ;
  • La remontée des spermatozoïdes dans le col de l’utérus, qui traversent l’utérus et pénètrent dans les trompes de Fallope pour atteindre l’ovule et le féconder.
  • Le déplacement de l’ovule fécondé dans les trompes de Fallope jusqu’à l’utérus.
  • La nidation de l’œuf fécondé à la muqueuse de l’utérus.

Plusieurs facteurs peuvent modifier le processus à n’importe laquelle de ses étapes. Un ou plusieurs des facteurs suivants peuvent causer la stérilité.

Les troubles de l’ovulation

Dans la plupart des cas, la stérilité féminine est due à une ovulation peu fréquente ou inexistante. Des problèmes de régulation des hormones de reproduction par l’hypothalamus et l’hypophyse, ou des problèmes au niveau des ovaires, peuvent provoquer des troubles de l’ovulation.

A lire en complément : Connaissez-vous la tocophobie (peur de la grossesse) ?

Le syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques provoque un déséquilibre hormonal qui affecte l’ovulation. Il est associé à une résistance à l’insuline et à l’obésité, à une croissance anormale des poils sur le visage ou le corps, et à l’acné. C’est la cause la plus fréquente de stérilisation.

Le dysfonctionnement hypothalamique

Deux hormones produites par l’hypophyse sont responsables de la stimulation de l’ovulation chaque mois : l’hormone folliculostimulante et l’hormone lutéinisante. Un stress physique ou émotionnel excessif, un poids corporel très élevé ou faible, ou une prise de poids peuvent perturber la production de ces hormones et affecter l’ovulation. Des règles irrégulières ou des règles manquées sont les signes les plus courants.

L’insuffisance ovarienne prématurée

Celle-ci est généralement causée par une réponse auto-immune ou la perte prématurée d’ovules de l’ovaire. C’est probablement dû à la génétique ou à la chimiothérapie. L’ovaire ne produit plus d’ovules et la production d’œstrogènes diminue chez les femmes de moins de 40 ans.

Les symptômes de la stérilité féminine

Le principal symptôme de la stérilité est l’incapacité à tomber enceinte. Un cycle menstruel trop long (35 jours ou plus), trop court (moins de 21 jours), irrégulier ou absent peut signifier qu’il n’y a pas d’ovulation. Il est peu probable qu’il y ait d’autres symptômes.

Stérilité féminine : les traitements

Les traitements de la stérilité dépendent de la cause, de l’âge, de la durée de cette stérilité et des préférences personnelles. La stérilité est un trouble complexe. Le traitement implique alors d’importants engagements financiers, physiques, psychologiques et temporels. Les traitements (médicaments ou une intervention chirurgicale) peuvent tenter de restaurer la fertilité. Pour une femme qui présente des troubles du cycle du sommeil, des traitements hormonaux peuvent être efficaces.

Le clomifène citrate ou Clomid, par voie orale, est un bon médicament pour stimuler l’ovulation. C’est un médicament efficace en cas de dérèglement hormonal. Il agit sur l’hypophyse, une glande qui sécrète les hormones qui déclenchent l’ovulation. D’autres hormones peuvent être prescrites par injection pour stimuler l’ovulation. En cas d’hyperprolactinémie, la bromocriptine peut également être utilisée. Parfois, une opération chirurgicale peut être nécessaire (si les trompes de Fallope sont bouchées). Dans le cas d’une endométriose, des médicaments pour stimuler l’ovulation ou une fécondation in vitro peuvent être nécessaires pour espérer concevoir un enfant.

Quelques moyens pour prévenir la stérilité

Pour les femmes qui envisagent de tomber enceinte bientôt ou à l’avenir, ces conseils peuvent être utiles :

Maintenir un poids sanitaire normal

Le surpoids ou l’insuffisance pondérale courant sont un risque accru de troubles de l’ovulation.

Arrêter de fumer

Le tabac a plusieurs effets négatifs sur la fertilité, sur la santé générale et sur le fœtus.

Éviter l’alcool

Une consommation excessive d’alcool peut entraîner une diminution de la fertilité. La consommation d’alcool peut affecter la santé du fœtus en développement.

Réduire le stress

Le stress peut entraîner de moins bons résultats pour les couples après le traitement de la stérilité.

Articles similaires

Lire aussi x