Catégories

Comprendre le calcul des tarifs du gaz pour réduire votre facture

Comprendre le calcul des tarifs du gaz pour réduire votre facture

En général votre facture de gaz naturel vous est envoyée par votre fournisseur, soit en version papier par la poste ou alors sous forme numérique par mail. L’envoi est effectué chaque mois, chaque deux mois ou encore chaque six mois en fonction de la nature de votre contrat.

Ce document est le lien entre vous et votre fournisseur et comprend notamment le prix de l’abonnement, le montant total de votre consommation ainsi que diverses taxes. Parcourez cet article pour avoir plus de détails sur la méthode de calcul de votre facture de gaz.

A voir aussi : C’est quoi un insert à granulé ?

Présentation détaillée du calcul des taxes présentes dans votre facture de gaz

Votre facture de gaz présente des taxes qui mises ensemble représentent environ 20% de votre facture totale de gaz. Il s’agit notamment :

De la TVA qui est de 20% sur la consommation et de 5,5% sur le montant de l’abonnement ;

A voir aussi : Comment organiser un déménagement pas cher ?

De la TICGN qui est la taxe inférieure sur la consommation du gaz naturel ;

De la CTA qui est une taxe qui sert au financement du régime spécial des retraités des industries de l’électricité et du gaz ;

De la CTSSG qui représente la contribution au tarif spécial solidarité gaz ;

De la CSPG qui est la contribution au service public du gaz.

Éléments intervenant dans le calcul de votre facture de gaz

En général, votre facture de gaz va être conditionnée par trois éléments essentiels que sont : le tarif correspondant à votre volume de consommation, la zone tarifaire de votre logement et l’offre de gaz que vous avez souscrit. Tous ces éléments auront un impact réel sur le montant net à payer qui va être affiché sur votre facture.

Zoom sur les paramètres déterminants de votre facture de gaz

L’offre de gaz à laquelle vous avez souscrit

En tant que consommateurs de gaz, vous avez le choix entre les tarifs réglementés qui sont fixés par l’Etat et proposés par le fournisseur historique de gaz Engie, ou alors les offres de marché qui sont proposés par les autres fournisseurs de gaz naturel.

Comprendre le calcul des tarifs du gaz pour réduire votre facture

Il faut noter que certaines de ces offres sont parfois plus avantageuses que les tarifs réglementés car elles proposent une réduction sur le prix du kilowattheure (kWh). Vous gagnerez donc à bien étudier toutes les offres pour savoir celle qui est la plus avantageuse pour vous.

La classe de consommation à laquelle vous êtes soumis

En fonction de l’usage qui est fait du gaz par les particuliers, ils se situent dans l’une des catégories suivantes :

Le tarif de base : applicable pour une consommation de moins de 1000 kWh par an. Cette classe correspond aux abonnés qui n’utilisent le gaz que pour la cuisine. Notez que le prix du kWh est le plus élevé mais les factures restent relativement faibles ;

Le tarif B0 : il est applicable pour une consommation annuelle comprise entre 1000 et 6000 kWh. Cette classe correspond à un usage du gaz pour la cuisson et le chauffage de l’eau des sanitaires ;

Le tarif B1 : pour une consommation entre 6000 et 30 000 kWh par an ;

Le tarif B2 : pour une consommation annuelle comprise entre 30 000 et 300 000 kWh.

Votre zone tarifaire

Le territoire est divisé en 6 zones de tarification pour ce qui est du gaz. Ce découpage tient compte de la difficulté relative à fournir le gaz dans chacune de ces zones. La zone 1 est plus facile et moins coûteux à desservir que la zone 6.

Méthode de calcul pratique de votre facture de gaz

Le prix de la consommation est généralement calculé en multipliant le volume total de kilowatt heure (kWh) de gaz que vous avez effectivement consommé par le prix correspondant du kWh. Le montant à payer dans votre facture peut provenir de :

  • Votre consommation moyenne de gaz qui est estimée soit à partir de votre historique de consommation, soit à partir des données statistiques en provenance des consommateurs ayant un profil comparable au vôtre ;
  • Votre consommation réelle sur le base d’un relevé de compteur; ou encore
  • Votre consommation réelle transmise par vos soins à votre fournisseur.

Articles similaires

Lire aussi x