Catégories

Quels sont les avantages du sérum physiologique maison ?

Quels sont les avantages du sérum physiologique maison ?

Si vous êtes parents, vous avez certainement déjà connu les séries de rhume, de maux d’oreille ou maux d’yeux qui perturbent le bien-être physique de votre bout de chou. Il est clair que durant ces quelques jours, votre enfant souffre d’une pathologie qui n’est guère agréable. Pour y pallier, le lavement, fait à base de sérum physiologique, est le plus recommandé. Cependant, la facture peut grimper vite dans l’achat du sérum vu la quantité qui est utilisé. C’est ainsi que bon nombre de personnes ont, recourt au sérum physiologique fait maison qui présente d’ailleurs bon nombre d’avantages.

Qu’est-ce qu’un sérum physiologique ?

Le sérum physiologique ou encore sérum salé est une solution composée de chlorure de soduim(Nacl) et de l’eau distillée purifiée. On l’utilise pour soigner les troubles liés au nez, aux yeux et aux oreilles.  Certaines peuvent aussi s’en servir pour les traitements des plaies, pour la toilette des nourrissons et pour l’hygiène quotidienne des enfants. Les premiers consommateurs de ce produit sont alors les bébés et les enfants, ensuite les adultes. Mais ces derniers sont peu concernés.

A lire également : Location de voiture pour jeune conducteur : les questions les plus fréquentes

L’intérêt d’utiliser un sérum physiologique maison

Le sérum salé fait partie des éléments qui ne doit pas manquer dans la boite à pharmacie d’une maison. En effet, lorsqu’un des membres de la famille souffre régulièrement d’une rhinopharyngite, d’une grippe incessante, une otite, des rougeurs aux yeux, etc., la solution salée devient inéluctable. Se rendre tout le temps à la pharmacie peut rapidement vous ruiner. La meilleure solution serait donc de fabriquer ce produit soi-même.  Il s’agit d’une technique qui présente deux grands avantages.

Primo, le serum physiologique maison est très économique. En effet, il vous permet de réduire vos dépenses, car ces ingrédients sont à moindre coût et faciles à trouver. Secundo, le serum physiologique maison est une solution saine et biologique parce qu’il peut arriver que certains laboratoires, ajoutez des addictifs à leur préparation.

A lire aussi : Les avantages de l'utilisation des nouvelles technologies pour la gestion de la qualité des produits

Comment se prépare un sérum physiologique maison ?

La préparation du serum physiologique maison est très simple et à la porte de tous. Il faut principalement deux ingrédients : du sel marin et de l’eau stérilisée. Vous pouvez ajouter un troisième ingrédient, mais il est facultatif. Il s’agit du bicarbonate de soude alimentaire.  Passez à présent à la confection de votre serum physiologique maison.

Préparation

Dans un récipient propre, mettez 10 ml de sel naturel et 2,5 ml de bicarbonate de soude alimentaire. Ajoutez ensuite 1 litre d’eau préalablement bouillie et refroidie. Mélangez correctement puis laissez reposer. Nettoyer et bouillir les bocaux qui veulent recevoir le mélange. Renversez la préparation dans le pot et refermer le correctement.

Conservation

Le serum physiologique maison se conserve au réfrigérateur pendant au plus une semaine. Avant chaque utilisation, laissez la solution revenir à la température ambiante, après agiter le bocal pour l’homogénéité. Si vous n’arrivez pas à finir le produit en 24 h lors du soin, jetez le reste.

Comment utiliser le sérum physiologique maison ?

Le serum physiologique maison s’utilise de la même façon qu’un sérum physiologique pharmacie. La seule difficulté que vous rencontrerez se situera au moment de l’emploi. En effet, les produits salés des centres médicaux sont emballés dans des tubes munis d’un embout qui facilite la sortie de la solution en gouttelette ou en jet. Lorsque vous préparez alors votre serum physiologique maison, vous devez prendre:

  • un dispositif de lavage nasal ou des seringues nasales pour les soins du nez,
  • des pipettes compte-goutte pour les soins des yeux ou des oreilles.

Suivez à présent la posologie du traitement et votre méthode de faire habituelle pour vous soulager ou soulager le malade.

Les précautions à prendre lors de la préparation et de l’utilisation du sérum physiologique maison

Les précautions à prendre lors de la préparation et l’utilisation d’un sérum physiologique maison sont simples. Toutefois, elles ne doivent pas être négligées pour éviter toute contamination bactérienne ou fongique.

Voici quelques recommandations importantes à suivre:
• Lavez-vous les mains : Avant chaque utilisation du sérum physiologique maison, vous devez vous laver les mains avec soin et minutieusement.
• Nettoyez bien le matériel : Pour confectionner votre solution saline faite maison, vous avez besoin d’eau bouillie et tiède ainsi que d’outils stériles. Votre seringue nasale doit être prête avant son utilisation. Rincez-la minutieusement après avoir utilisé le dispositif.
• Gardez une hygiène stricte : N’oubliez pas de respecter une hygiène rigoureuse lorsque vous manipulez vos instruments médicaux afin d’éviter toute contamination croisée entre différentes zones corporelles (nez/oreilles/yeux).

Malgré la simplicité qu’il y a à fabriquer du sérum physiologique maison, suivez ces consignes simples qui peuvent faire toute la différence pour garantir une bonne santé !

Les alternatives naturelles au sérum physiologique maison pour l’hygiène nasale et oculaire

Au-delà du sérum physiologique maison, il existe d’autres alternatives naturelles pour maintenir une bonne hygiène nasale et oculaire. Voici quelques exemples :

L’eau de mer isotonique :
L’eau de mer isotonique est une solution saline naturelle composée d’une quantité équilibrée d’eau et de sel marin. Cette eau peut être utilisée pour nettoyer les fosses nasales, car elle ne provoque ni irritation ni sécheresse.

Le bicarbonate de soude :
Le bicarbonate de soude est un remède naturel capable d’éliminer la saleté, les bactéries et les champignons des yeux et du nez tout en apaisant l’inflammation.

Les huiles essentielles :
Les huiles essentielles ont des propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et cicatrisantes qui peuvent aider à prévenir certains types d’infections tout en améliorant la respiration nasale. Toutefois, elles doivent être utilisées avec prudence car elles peuvent causer des réactions allergiques chez certaines personnes.

Il faut noter que certains aliments tels que l’ail, le gingembre ou encore le curcuma sont reconnus pour leurs vertus antibactériennes et anti-inflammatoires.

N’oublions pas qu’il est indispensable d’avoir une bonne hygiène personnelle, notamment se laver fréquemment les mains ainsi que porter un masque dans un milieu infectieux afin de limiter la propagation des germes. Aussi, il est judicieux de maintenir un environnement propre et sain, en évitant les poussières et les acariens dans une maison bien aérée.

Dans l’ensemble, chacune des solutions présentées présente ses propres avantages et doit être choisie avec soin en fonction des besoins spécifiques de chaque individu. Quoi qu’il en soit, disposer d’un moyen naturel pour maintenir une bonne hygiène nasale et oculaire est toujours bénéfique pour la santé globale du corps humain !

Articles similaires

Lire aussi x