LA UNE DES JOURNAUX.info


   La une, journaux, l'actualité, les nouvelles, les news, gazettes, quotidiens, hebdomadaires, revues, mensuels, parutions, publications...

image

image
image
image



eBook-Tique, boutique en ligne de produits numérique

HEBDOMADAIRES : ACTUALITÉS



Warning: MagpieRSS: Failed to fetch http://tempsreel.nouvelobs.com/file/rss_perm/rss_permanent.xml (HTTP Response: HTTP/1.1 404 Not Found ) in /home/annuaireg/www/Divers/UneJournaux/RSS/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/annuaireg/www/Divers/UneJournaux/includes/before.php on line 24

Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (not well-formed (invalid token) at line 61, column 57) in /home/annuaireg/www/Divers/UneJournaux/RSS/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/annuaireg/www/Divers/UneJournaux/includes/before.php on line 24
Sommaire
  • L'Express :
  • Le Nouvel Observateur :
  • Le Point : A la une
  • Courrier International
  • Marianne

  • L'Express :

    Site : http://www.lexpress.fr





      Le Nouvel Observateur :

      Site : http://www.nouvelobs.com





        Le Point : A la une

        Site : http://www.lepoint.fr





        Courrier International

        Site : http://www.courrierinternational.co





          Marianne

          Site : http://www.marianne-en-ligne.fr

          • La leçon politique de Frédéric Cuvillier - 28/08/2014
            Le secrétaire d?Etat aux Transports a refusé de participer au gouvernement Valls 2. Certes, il n'est peut-être pas le plus flamboyant des socialistes. Mais les raisons qu?il a avancées valent le coup d?être entendues, et écoutées !
            La leçon politique de Frédéric Cuvillier
            Rares sont les ministres qui partent la tête haute, en sachant mettre en lumières des raisons qui tiennent à l?essentiel et à leur portefeuille. Frédéric Cuvillier est de ceux-là, et la presse ne se grandit pas en l?ignorant. Sans doute le secrétaire d?Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, n?est-il pas le plus flamboyant des socialistes, et n?est même pas un frondeur, puisqu?il est un fidèle hollandais.
             
            Cela ne gomme pas la qualité de ses arguments expliquant les raisons qui l?ont amené à refuser de rempiler au même poste, rassemblés dans un communiqué publié peu avant que Jean-Pierre Jouyet n?annonce la composition du gouvernement Valls 2, et qui valent la peine d?êtr...

          • Manuel Valls emballe le patronat dans son social-libéralisme - 28/08/2014
            Levés en rangs serrés et applaudissant à tout rompre, des centaines patrons réunis à Jouy-en-Josas par le Medef ont chaviré pour le Premier ministre venu leur déclarer sa flamme entrepreneuriale et leur promettre des réformes alléchantes. Le nom d?Hollande, lui, en revanche, aura eu droit à des huées...
            Manuel Valls emballe le patronat dans son social-libéralisme
            «Un discours clair, courageux et historique ». « Avec dix ans de retard, la France tient son Schröder et son Tony Blair ! » « Enfin on va pouvoir s?atteler à redresser le pays dans la confiance. » Hier après midi, l?Université d?été du Medef à Jouy-en-Josas était le théâtre d?une représentation édifiante : sous la grande tente, un parterre de patrons du CAC 40, d?entreprises de taille intermédiaire et de PME, a soudain chaviré pour un Premier ministre pourtant encarté au PS... A tel point qu?au premier rang, il n?y avait plus guère que Serge Dassault, le propriétaire du Figaro
          • Christine Lagarde ou la "négligence" à 400 millions d?euros - 27/08/2014
            Décidément, les Français se taillent une belle réputation à la tête du FMI. La Cour de justice de la République vient en effet de mettre en examen Christine Lagarde. Elle lui reproche de ne pas avoir engagé, lorsqu'elle était ministre de l'Economie, un recours contre l'arbitrage très favorable à Bernard Tapie. Et très défavorable aux caisses de l'Etat...
            Christine Lagarde ou la
            «Est-ce que vous croyez que j?ai une tête à être copine avec Bernard Tapie ? » expliquait benoîtement Christine Lagarde en 2011, alors qu?éclatait le scandale de l?arbitrage favorable à l?homme d?affaires, avec 400 millions d?euros de fonds d?Etat à la clé. « Elle, peut-être pas, mais Nicolas Sarkozy, oui », ironisait alors Charles de Courson, le député UDI de la Marne, très en pointe dans cette affaire.

            Mais ce n?est pas pour ce pseudo-délit de sale gueule que l?ex-ministre de l?Economie, aujourd?hui à la tête du Fond...

          • Parlez-vous le "solférinien" ? - 27/08/2014
            Trois communiqués en deux jours et aucun signés de la main du patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Ce remaniement n?a pas été une partie de plaisir pour Solférino. L?enjeu : afficher son soutien au gouvernement tout en ménageant les récalcitrants du parti à quelques jours de la Rochelle. Une mission presque impossible qui se traduit par ces trois textes plus qu?énigmatiques. Heureusement, Marianne.net a dans sa bibliothèque une méthode Assimil « français - solférinien » et un décodeur.
            Parlez-vous le
            On les imagine bien à la direction du PS, attablés autour de Jean-Christophe Cambadélis, dans son grand bureau de la rue de Solférino, attendant fébrilement les dernières nouvelles du remaniement et les consignes du château. Résultat, trois communiqués lapidaires pondus plusieurs heures après les annonces. On sent bien que chaque mot est pesé, soupesé et repesé. Mais grâce à notre machine à décoder et à notre méthode Assimil « français - langue de boi...

          • Sous Macron, les lobbies avaient (vraiment) table ouverte à l?Elysée - 27/08/2014
            Proche du patronat et des milieux d'affaires, Emmanuel Macron ? Tout proche, oui. En juillet 2013, "Marianne" mettait en lumière cette proximité du conseiller économique du président en révélant l'organisation d'un repas avec une dizaines de chefs d'entreprises, à l'Elysée, par une agence de lobbying !
            Sous Macron, les lobbies avaient (vraiment) table ouverte à l?Elysée
            «Ce déjeuner n?avait pas lieu d?être. » C?est peu de dire qu?au palais présidentiel, on avait pas apprécié la révélation par Marianne, à l?été 2013, du mail d?invitation à déjeuner à l?Elysée prévu le 30 juillet et organisé par un certain? Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint des lieux. Le conseiller économique du président invitant à bouffer au Château des chefs d?entreprises, rien que de très banal, pourtant ?
             
            Pas vraiment, car le carton d?invitation électronique, dont Marianne avait eu copie (voir ci-dessous), mentionne : « Invitation déjeune...

          • Selon un sondage, 16 % des Français soutiennent l?Etat islamique ! - 27/08/2014
            Un sondage mené pour l?agence de presse russe Rossiya Segodnya avance ce chiffre alarmant : un Français sur six aurait une opinion positive sur l?organisation djihadiste connue sous le nom d?Etat islamique.
            Selon un sondage, 16 % des Français soutiennent l?Etat islamique !
            Un sondage a été mené par l?institut ICM pour l?agence de presse russe Rossiya Segodnya (crée en 2013 suite à un décret du président Vladimir Poutine) dans le but d?évaluer les perceptions des Européens sur l?organisation djihadiste appelée Etat islamique, responsable de la décapitation du journaliste américain James Foley. Et à l'en croire, un Français sur six serait « favorable » à l?organisation djihadiste connue sous le nom d?Etat islamique ! 
             
            Ce sondage a été repéré par le magazine Newsweek, qui précise dan...

          • Le gouvernement des fonds de tiroir - 26/08/2014
            Bien sûr, il ne faut pas minimiser l'entrée d'Emmanuel-la-finance-a-désormais-un-visage-Macron à Bercy. Mais pour le reste, Valls et Hollande ont fait les fonds de tiroir pour constituer ce nouveau gouvernement. Et ce serait donc à nous, les échardes plein les doigts, de devoir commenter ça ? A l'heure où le pays traverse une crise économique, sociale et politique d'une telle ampleur ?
            Le gouvernement des fonds de tiroir
            «Ce gouvernement est celui de la maturité. Il est composé de personnes expérimentées, solides, qui ont compris les enjeux et partagent une vision. La France a besoin d?une équipe gouvernementale soudée, combative, qui sait où elle va. » 18h52 : le nouveau gouvernement Valls est connu depuis à peine une poignée de minutes que déjà Didier Guillaume, le président du groupe PS au Sénat, est le premier des socialistes à dégainer un communiqué. Rédigé à l?avance, c?est certain. Et un brin emphatique : « maturité »...

          • Emmanuel Macron, une gifle pour Montebourg - 26/08/2014
            Emmanuel Macron, 36 ans, est nommé ministre de l?Economie. Avec lui et Michel Sapin, aux Comptes publics, le président de la République possède désormais une mainmise complète sur Bercy et se venge des rodomontades d?Arnaud Montebourg.
            Emmanuel Macron, une gifle pour Montebourg

            Si François Hollande avait voulu se venger du défi que lui avait infligé Arnaud Montebourg depuis Frangy-en-Bresse dimanche dernier (« Je vais lui envoyer une bonne bouteille de la cuvée redressement productif »), il n?aurait pas pu trouver mieux que de nommer Emmanuel Macron pour le remplacer au poste de ministre de l?Economie. 
             

            Car Emmanuel Macron, c?est bien son anti-thèse. Le jeune homme (36 ans), issu de la bourgeoisie amiénoise, philosophe (élève de Paul Ric?ur), énarque, inspecteur des finances, banquier d?affaires chez Rothschild, conseiller de l?Elysée, représente bien tout ce qu...


          • La fin du papier ? Pas celle de l'information ! - 26/08/2014
            Si la presse française est en crise, elle n'est pas pour autant condamnée. Arte diffuse ce soir le documentaire "Presse : vers un monde sans papier" qui fait un tour d'horizon des possibilités pour la presse de se réinventer... sans le papier.
            La fin du papier ? Pas celle de l'information !
            Alors que les résultats d?une enquête menée par la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) sont alarmants pour la presse écrite (-5,3 % de recettes en 2013, sixième année de baisse consécutive) et peu enthousiastes en ce qui concerne la presse internet (qui n?a représentée que 5,2 % du chiffre d?affaires des 300 plus grands acteurs de la presse en France cette même année), Arte diffuse ce soir le documentaire « Presse : vers un monde sans papier », qui passe en revue les mutations possibles de la presse dans un avenir proche. Surprise, elles sont nombreuses.
             
            Oui, la press...

          • Douze (ou plus) mauvais conseils pour le nouveau gouvernement Valls - 26/08/2014
            Le gouvernement n?était pas encore remanié par François Hollande et Manuel Valls que déjà les conseilleurs spécialisés en conseils se précipitaient dans les médias pour prodiguer leurs prescriptions de rentrée aux responsables politiques. Les conseilleurs ont deux constantes : ils sont toujours les mêmes, et ils proposent toujours les mêmes choses. Voyage au pays des idées banales.
            Douze (ou plus) mauvais conseils pour le nouveau gouvernement Valls
            Les docteurs ès conseils sont à la fête. Un remaniement, c?est leur moment. Pour étaler leur science. Et faire offre de service aussi. Dans le Monde daté de demain, Henri de Castries, PDG d?Axa, qui passe pour être un des parrains du capitalisme français, fut un proche de Nicolas Sarkozy et demeure un ami d?Hollande (promotion Voltaire), se fait d?abord philosophe. Il vante ce que les Allemands appellent la « Weltanschauung », c'est-à-dire une vision du monde à un moment où tout est bouleversé. Effectivement prendre de la hauteur en temps de crise...

          • Pascal Terrasse : "Le PS est vérolé de l?intérieur" - 26/08/2014
            Pascal Terrasse fait partie du petit club des "réformateurs", les "pro business" du PS, comme Gérard Collomb ou bien encore Christophe Caresche. Député de l'Ardèche, il regrette la "puérilité" d'Arnaud Montebourg et considèrent que "les frondeurs font erreur". Pour lui, "en se désolidarisant d'Hollande", ils veulent sauver "leur peau en 2017". "Mais la réalité, prévient-il, c?est que nous sommes liés".
            Pascal Terrasse :

            Marianne : Quels choix restent-ils au chef de l'Etat et au Premier ministre pour constituer le nouveau gouvernement ? Les réformateurs du PS dont vous faîtes partie avec Christophe Caresche et Gérard Collomb ?
            Pascal Terrasse : Le président est face à une situation inédite. Comment peut-il en effet gouverner le pays avec une majorité exsangue ? Le Front de gauche est parti depuis longtemps, les écolos sont souvent sur des postures et une partie des députés socialistes ne sont pa...

          • L'art de gouverner sans large majorité - 26/08/2014
            Fervent pourfendeur de la Ve République, Arnaud Montebourg a provoqué par son départ un remaniement qui pourrait conduire à l?établissement d?un gouvernement disposant d'une majorité parlementaire très étroite. L'exécutif pourra t-il tout de même gouverner ? Pour Christian Bidégaray, professeur de sciences politiques, c?est "possible", mais "la vie du gouvernement, prévient-il, sera difficile, faite de harcèlements et de marchandages".
            L'art de gouverner sans large majorité

            Marianne : Le futur gouvernement pourra-t-il gouverner sans l?appui d'une confortable majorité au Parlement ?
            Christian Bidégaray : C'est possible. Faute d'une majorité disciplinée où un seul parti dispose de la majorité absolue des sièges (comme le PS en 1981) ou encore quand un parti dominant s'impose avec un allié (comme l?UNR avec les giscardiens), on peut quand même gouverner.
            C'est ce qu'a fait Raymond Barre, qui a fai...

          • Jacques Sapir : "Il faudra en passer par un éclatement de l'UMP et du PS" - 26/08/2014
            Jacques Sapir, directeur d'études à l'EHESS nous a accordé une interview avant le départ de Montebourg du gouvernement et le remaniement. Il expliquait que le protectionnisme et l'idée d'une "dépréciation forte de la monnaie", mesures qui lui sont chères, n'ont pas droit de cité dans le logiciel des "directions" du PS et du l'UMP. Et ajoutait, presque prémonitoire : "Il faudra en passer par un éclatement et une recomposition de ces partis. Le processus est en marche"...
            Jacques Sapir :

            Jacques Sapir :
            Marianne : L?Europe et les Etats-Unis sont en pleine négociation du traité transatlantique (TAFTA), autrement dit un traité instaurant le libre-échange entre les deux zones. Le débat sur l?opportunité d?instaurer une dose de protectionnisme, dont vous êtes un partisan, est-il de fait clôt ?
             
            Jacques Sapir : Un débat comme celui sur l...

          • Entrer au gouvernement : le TOC des écolos ? - 26/08/2014
            Avec les départs en fanfare, en avril dernier, du gouvernement Ayrault de Canfin et Duflot, on pensait les écolos vaccinés. Certes, il y avait eu des rechutes comme lors de leurs récentes journées d'été. Mais avec l'annonce du remaniement, certains obsédés compulsifs de la participation gouvernementale sont de retour. C'est grave docteur ?
            Entrer au gouvernement : le TOC des écolos ?
            «J?ai trouvé les écologistes extrêmement divisés entre ceux favorables à faire un retour dans le gouvernement et les autres », confie Corinne Lepage, à Marianne. C?était samedi dernier à l?occasion des journées d?été d?Europe écologie à Bordeaux où elle était invitée à intervenir. Déjà, la question était au centre des débats. Depuis, Arnaud Montebourg a réalisé son coup d?éclat, prenant la porte et l'ouvrant en grand, par la même occasion, à de nouveaux ministres. De quoi réveiller chez certains écologistes c...

          • Laurent Baumel : "A La Rochelle, ça va être explosif !" - 26/08/2014
            Pour Laurent Baumel, député d'Indre-et-Loire et animateur du mouvement des "frondeurs", François Hollande et Manuel Valls ont commis une erreur en sortant Arnaud Montebourg du gouvernement. Et il promet déjà un rendez-vous mouvementé en fin de semaine à La Rochelle : "Il y a déjà eu des universités tendues, mais c?était à cause de questions de personnes et de leadership. Cette année, ce sera différent, car on sera obligé de parler du fond".
            Laurent Baumel :

            Marianne : Quelle est votre réaction à l?annonce de ce remaniement soudain ?
            Laurent Baumel : C?est le jeu normal de la Ve République. Ils ont le droit de resserrer les rangs. Mais je pense que c?est une erreur politique de le faire car ils rétrécissent la base politique du gouvernement. Les Verts ont déjà quitter le navire, s?ils ne reviennent pas qui restera-t-il ? Même si nos institutions nous l...

          • Remanier le gouvernement ou redessiner la majorité ? - 26/08/2014
            Des candidats pour rejoindre le gouvernement Valls II, le pays n'en manque pas. Certains ont même des qualités ! Mais ce dont le Premier ministre a besoin, c'est de personnalités qui "pèsent" au Palais-Bourbon. Car avant les vacances d'été, il ne restait à Manuel Valls que 15 voix de majorité à l?Assemblée...
            Remanier le gouvernement ou redessiner la majorité ?
            Le nouveau gouvernement Valls devrait être connu ce soir. Depuis le départ officiel des « trois mousquetaires », à savoir Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Benoît Hamon (et peut-être Christiane Taubira, ce qui ferait quatre comme dans le roman d?Alexandre Dumas?), les noms circulent pour prendre les portefeuilles prestigieux : Economie, Culture, Education et éventuellement donc aussi Justice. Outre un jeu de chaises musicales qui verrait par exemple Michel Sapin réunifier Bercy en joignant l?Economie aux Comptes publics et au Budget, ou Marisol Touraine rassembler le Travail et la Santé, les personnalités de gauch...

          • Serge Bardy : "Aller vers le centre serait une erreur politique" - 25/08/2014
            Pour le député frondeur du Maine-et-Loire, Serge Bardy, plutôt que d'aller vers le centre, il faudrait faire entrer au gouvernement "une Martine Aubry qui appliquerait une politique résolument de gauche". Pour ce signataire de l'Appel des 100, il est également nécessaire et urgent de donner "la parole aux militants" lors d'un congrès du Parti socialiste.
            Serge Bardy :

            Marianne : Avez-vous été surpris de l?annonce du remaniement ?
            Serge Bardy : Je pense que les prises de position de Benoît Hamon et d?Arnaud Montebourg amenaient une prise en compte par Manuel Valls. Soit il reprenait pour lui, ce que nous demandons depuis des mois avec l?Appel des 100, propositions dont Arnaud Montebourg s?est fait le porte-voix au gouvernement ; soit il réagissait comme il l?a fait. Je ne suis pa...

          • Stéphane Gatignon : "Les écologistes doivent entrer au gouvernement" - 25/08/2014
            Selon nos informations, l?exécutif d?Europe écologie ? Les Verts qui s?est réuni ce midi, ne s?attend et ne veut pas voir un des leurs entrer au gouvernement. Stéphane Gatignon, maire de Sevran, les incite pourtant à "prendre leurs responsabilités pour peser sur l?action gouvernementale". D'autant que cet ex-Pcf ne croit pas à une alliance avec la gauche de la gauche.
            Stéphane Gatignon :

            Marianne : Quel positionnement doivent adopter les écologistes après l?annonce du remaniement du gouvernement ?
            Stéphane Gatignon : François Hollande est au pied du mur et je ne peux qu?inciter les écologistes à entrer au gouvernement pour reposer les bons termes de la politique. Il faut qu?ils prennent leurs responsabilités, ne pas lâcher les dossiers sur le nucléaire ou le gaz de schiste, favoriser le changement de société et influer sur l?action du gouvernement. Marquer des points et créer de...

          • Hollande prend l'eau - 25/08/2014
            "Il pleure dans mon c?ur comme il pleut sur la ville", écrivait Verlaine. Aujourd'hui, on serait tenté de dire qu'il pleut sur Hollande comme il pleure sur la France. La preuve en images lors de l'intervention du président de la République sur l'île de Sein...
            Cette image du président des chrysanthèmes copieusement arrosé par un ciel incontinent, est tragique : c?est l?image de la fin, celle d?un troisième acte précipité, et tout en précipitations. La classe politique dans son ensemble se délite et au lieu de regarder les problèmes bien en face, François Hollande se réfugie une nouvelle fois dans le passé, confortable car connu et immuable. Hors du temps, donc, et de l?espace ? sur l?île de Sein ?, l?homme joue ce rôle de commémorateur qu?il a eu le temps de rôder durant toute sa « tournée Libération 2014 ».
             
            Sauf que cette fois-ci, plus personne n?y croit, à commencer par Gaspard Gantzer, le nouvea...

          • Gaël Brustier : "Montebourg est une mauvaise caricature de Chevènement" - 25/08/2014
            Chercheur en sciences politiques et ancien proche d'Arnaud Montebourg, Gaël Brustier estime que le ministre de l'Economie n'a pas mesuré les conséquences politiques de ses déclarations lors de la Fête de la rose. Il doute par ailleurs de la capacité du futur ex-ministre à s'imposer comme le leader d'une gauche alternative compte tenu de son absence de ligne politique.
            Gaël Brustier :


            Marianne : Sur Slate, vous décryptez le récent sondage de Marianne sur la présidentielle 2017. Vous notez le risque d?une marginalisation, voire d?une disparition de la gauche française, et signalez au passage que cette enquête d'opinion acte l?échec de la posture d?Arnaud Montebourg qui n?aurait selon vous aucune prise électorale...








          image

          journaux



          pub
          image
          ©Copyright 2007 La-Une-Des-Journaux.info
          Tous droits réservés
          Dernière mise à jour : 11/08/2007